3 façons d’engager vos clients dans la création de vos contenus

3 façons d’engager vos clients dans la création de vos contenus

  Francois   09 Mai 2017   Inbound Marketing   Aucun commentaire

3 façons d’engager vos clients dans la création de vos contenus

Certaines stratégies B2B utilisent avec succès interviews, sondages et comités rédactionnels… pour améliorer leurs programmes de content marketing.

Nous vous invitons à considérer sérieusement cette méthode et même à la considérer comme une véritable opportunité. Posez la question à vos clients, ils vous le confirmeront d’eux-mêmes : la majeure partie d’entre eux ne demande qu’à prendre une part active dans la création des contenus que vous leur fournissez. Vous n’avez qu’à en profiter !

Voilà 3 façons d’impliquer vos clients ou prospects dans le processus.

Dans le cadre d’une interview

Pourquoi interviewer des clients ?

Interviewer des clients dans le cadre de la création de contenu constitue un excellent moyen de cultiver un contact personnalisé avec un client déjà acquis ou avec un futur prospect. Au programme, du temps passé ensemble et, au bout du compte, des articles, des études de cas ou l’établissement de profils d’acheteur. Pour vous, le gain est donc double :

  1. d’une part, vous tissez une relation de proximité avec votre client ;
  2. d’autre part, vous en retirez de précieuses informations pour la suite de vos campagnes marketing, qui vous permettront de mieux cibler votre clientèle mais aussi de répondre plus précisément à ses demandes.

Comment procéder ?

Cependant, gardez-vous des interviews menées à la va-vite ou, pire encore, imposées au client, pris par surprise par vos questions au cours d’une conversation téléphonique ou d’un rendez-vous. Au contraire, traitez votre client avec respect :

  • faites-lui part à l’avance du sujet de l’interview ;
  • soumettez-lui vos questions et demandez-lui son approbation ;
  • exposez-lui clairement la façon dont va se dérouler l’interview, le temps dont il disposera pour vous répondre, etc.

De votre côté, préparez l’interview avec une rigueur qui n’aura rien à envier à celle d’un journaliste professionnel :

  • réfléchissez à la façon dont vous allez introduire l’interview : quelle histoire allez-vous raconter à l’auditoire ? Comment allez-vous vous présenter ?
  • Optez pour des questions ouvertes mais appelant des réponses détaillées, susceptibles de mettre en valeur les caractéristiques de l’entreprise ou des produits concernés : qui ? Comment ? Pourquoi ? En effet, de simples « oui » ou « non » en guise de réponse n’apporteront rien à votre interview !
  • Enfin, si possible, menez votre interview en face-à-face. Vous adresser en personne à votre client vous permettra d’ajouter un peu de couleur à votre article final, où vous pourrez décrire avec exactitude ce que vous avez vu ou entendu. De plus, plus vous passerez de temps en compagnie du client, plus vous avez de chances de lui laisser une impression positive et constructive pour vos relations futures.

Dans le cadre d’un sondage

Les sondages menés auprès de clients comportent au moins trois avantages :

  1. ils renforcent les activités de développement de l’entreprise ;
  2. ils augmentent les connaissances (du client, de ses attentes, de ses services ou produits) ;
  3. ils créent de nouvelles perspectives.

Ce qui implique, bien entendu, de vous adresser à vos clients et prospects afin de découvrir quels sont leurs problèmes et comment vous pouvez éventuellement les résoudre.

Un sondage mené dans un objectif de découverte présente un quatrième atout, qui consiste à vous donner la possibilité d’entrer dans une relation directe avec vos clients, dont les conséquences – positives – se répercutent à un double niveau :

  1. vous incitez vos clients à s’impliquer en personne dans vos recherches, témoignant ainsi de votre intérêt à leur égard ;
  2. grâce aux résultats obtenus, vous disposez de meilleurs instruments pour pouvoir les atteindre et donc faire leur conquête.

Souvent, les clients s’inquiètent du temps qu’ils vont perdre en répondant à un sondage. Mais si vous trouvez le bon sujet – par lequel ils se sentiront concernés, voire interpellés – soyez certain qu’ils consacreront volontiers les quelques minutes nécessaires pour y répondre !

Dans le cadre d’un comité rédactionnel

Un comité rédactionnel, à quoi ça sert ?

Il s’agit peut-être de l’option la plus efficace mais aussi la moins utilisée, car considérée comme difficile à mettre en place : créer une équipe éditoriale ou un comité rédactionnel pour superviser le rendement de vos contenus marketing. Dirigé par un cadre spécialisé dans le content marketing, ce comité devrait rassembler une demi-douzaine d’experts externes.

Ce qui veut dire qu’il serait composé, en majorité, de clients et prospects.

Comment le mettre en place ?

Commencez par solliciter vos clients les plus fidèles et faites-leur part de votre projet. Expliquez-leur que la constitution d’un comité est souhaitable dans leur intérêt aussi bien que dans le vôtre, puisque les contenus que vous leur fournissez ont tout à y gagner.

Organisez au moins une réunion par trimestre, durant laquelle vous ferez part de votre programme à l’équipe. Demandez leur avis à ses membres et utilisez les différents domaines d’expertise de chacun pour perfectionner vos idées ou en développer de nouvelles.

Enfin, rappelez-vous que, pour fonctionner, vos échanges doivent être équitables : en d’autres termes, vos clients devront être récompensés de leur participation, en obtenant, par exemple des informations approfondies sur les contenus que vous créez pour leur compte ou encore l’accès à des données réservées.

Vers le haut

Partagez cet article :

Vous avez un projet de création
ou de refonte de site internet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*